Tours : La voiture d’un policier municipal retrouvée taguée et partiellement brûlée. « Sale Keuf » pouvait-on lire sur le capot

© Kevin Bonkendorf Photographie

Les faits se sont produits dans la nuit de mercredi à jeudi. un policier municipal de Tours et sa famille se sont vus réveillés par du bruit devant leur maison située dans le nord-Touraine. Sa voiture a été prise pour cible par une tentative d’incendie et un tag, « sale keuf », a été laissé sur le capot.

Depuis cette découverte, le policier est sous le choc. C’est vers 2 heures du matin que le fonctionnaire a constaté les dégâts. Un « tag » a également été laissé sur son capot, « sale keuf », une inscription « sous forme de rayure avec une clé, ou un tournevis »explique-t-il. Sa femme avait été réveillée par des bruits venant de l’extérieur de la maison.

Elle a ensuite vu une vive couleur orange, semblable à des flammes. Quand son mari est sorti, il n’y avait plus personne mais une forte odeur d’essence se fait sentir. C’est là qu’il constate que son véhicule a été partiellement incendié et a été tagué.

Pourtant, sur son véhicule, rien ne montre qu’il est policier. L’agent pense qu’il a été suivi. Il explique pourtant qu’il n’est pas un « mauvais policier » « Même quand je constate une infraction, je vais plutôt faire de la prévention au lieu de verbaliser », dit-il au journal France Bleu.

Aujourd’hui, ce policier municipal se sent impuissant et en insécurité, « je vis dans un tout petit village, de là à en arriver à de telles extrémités, c’est fou. On vit dans un monde de fous ».