Besançon : Les militaires de l’opération Sentinelle menacés de mort deux jours de suite

©️ Sicom Urgence / Bruneau Romain

Alors qu’ils sont mobilisés pour la sécurité de tous, les militaires de l’opération Sentinelle ont été la cible de menaces de mort deux jours de suite à Besançon.

Le premier incident s’est déroulé ce dimanche 27 juin, les militaires qui étaient en patrouille dans la Boucle sont tombés sur un quadragénaire, torse nu et alcoolisé. Comme le relate L’Est Républicain, Les militaires ont d’abord retiré la barrière que cet homme très agité avait mise sur la chaussée, pour une raison indéterminée.

L’homme s’est alors retourné vers eux, formant avec sa main une arme de poing, pointée en leur direction. L’homme qui avait plus de 2 grammes d’alcool dans le sang a été placé en cellule de dégrisement, puis en garde à vue.

Le lendemain, toujours dans la Boucle, un homme s’est adressé aux militaires en mimant un égorgement. Manque de chance pour lui, une patrouille de la police municipale l’a surpris en flagrant délit et l’a interpellé.