Cambrai : Les policiers visés par des tirs de mortiers d’artifice. Une riveraine blessée

Dans la nuit du 30 juin au 1er Juillet 2021, trois mineurs et un homme de 18 ans ont été placés en garde à vue à Cambrai. Ils sont suspectés d’avoir effectué des tirs de mortiers d’artifice en direction des policiers dans la cité d’Essen.

« Des mois que ça dure, c’est tous les soirs. La police fait des patrouilles régulièrement et ils se sauvent par les champs. » Cette riveraine de la rue Auguste-Herbin, à Cambrai, n’en peut plus de ces agissements. Elle témoigne dans le journal La Voix du Nord.

Avec l’arrivée des beaux jours, les jeunes se rassemblent dans le petit parc à l’entrée de la rue et s’étalent sur les voitures, balancent des objets dans les cours, comme par exemple un rat mort, rapporte la femme. Ils font du tapage.

Cette fois, la tension est montée d’un cran. lord de la nuit de mercredi à jeudi. ce soir-là, « quatre à sept jeunes » étaient présents. « L’un s’est affalé sur une voiture, on voyait qu’ils cherchaient des conflits. » Vers 22h30, le groupe, qui a priori fixait avec insistance les riverains, a remonté la rue Herbin jusqu’à la voie ferrée désaffectée, située derrière une haie ouvrant sur un champ.

Une demi-heure plus tard, une riveraine de 21 ans et sa mère voient une lumière depuis leur fenêtre et entendent une explosion. Un feu d’artifice, constatent-elles en sortant. « Il y a eu un deuxième tir, un troisième, ça a fusé. J’ai reçu des étincelles sur mon bras droit, mon peignoir a pris feu », témoigne la jeune femme. Deux jours d’ITT lui ont été prescrits. Sa mère a également reçu des étincelles.

C’est à ce moment-là qu’un véhicule de police est arrivé sur place. Il a également été visé par des tirs de mortiers d’artifice. les policiers ont dû reculer face aux tirs. Finalement ce jeudi soir, trois mineurs et un homme de 18 ans étaient en garde à vue au commissariat de Cambrai, suspectés d’être à l’origine des tirs de mortiers d’artifice