Bapaume : Un gendarme se donne la mort avec son arme de service à la brigade

Un gendarme âgé d’environ 45 ans s’est donné la mort par arme à feu, ce mardi matin, à la brigade de Bapaume, au sud d’Arras.

La macabre découverte a été faite peu après 8 heures ce mardi par un supérieur hiérarchique. Le militaire aurait utilisé son arme de service. Le parquet d’Arras a confirmé l’information et indiquant qu’il s’agirait d’un suicide.

le général Frantz Tavart, commandant du groupement de gendarmerie du Pas-de-Calais, s’est déplacé pour être aux côtés de ses personnels.

Selon les premiers éléments de l’enquête, confiée à la section de recherches de Lille, le défunt était fragilisé depuis un certain temps et souffrait de problèmes personnels. Il avait fait l’objet de plusieurs arrêts de travail. Son arme lui avait un temps été retirée, mais il avait pu reprendre ses missions il y a plusieurs semaines et son arme lui avait été restituée. « Tout le monde est abasourdi et très secoué depuis l’annonce de ce décès », indique un gendarme au journal La voix du Nord.

Une cellule de soutien psychologique a été mise en place et une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances de ce drame, « mais aucune autre piste que celle du suicide n’est envisagée » indique le parquet d’Arras.