Simulation de prise d’otage dans la prison de Borgo : Un détenu s’en mêle et frappe le surveillant en civil preneur d’otage

© actupenit.com

On pourrait en rire si un surveillant de l’ERIS (équipe régionale d’intervention et de sécurité) n’avait pas été blessé suite à cette « bourde » lors d’une simulation de prise d’otage dans la prison de Borgo en Corse.

Des simulations d’incidents sont souvent réalisés dans les établissements pénitentiaires. Incendies, prise d’otage, mutinerie ou refus de réintégrer font partie des simulations réalisées. Elles se font en présence des ERIS.

Ce 25 juin dernier, une simulation de prise d’otage est organisée dans la prison de Borgo afin de vérifier l’efficience des règles de sécurité. Mais la situation ne s’est pas passé comme prévu.

Un surveillant de l’ERIS joue alors le rôle du preneur d’otage en simulant l’agression d’une conseillère d’insertion et de probation, au courant de l’exercice. Alors que la prise d’otage débute, un surveillant arrive avec un détenu dans le secteur. Ils ne sont pas au courant de cette simulation.

Immédiatement l’agent se dirige vers le preneur d’otage afin de venir en aide à la (fausse) victime. mais contre toute attente, le détenu s’en mêle à son tour et se jette sur le preneur d’otage, pensant faire face à un détenu. Le détenu donne plusieurs coups à l’agent qui tente de montrer patte blanche, mais les esprits ne se calment pas pour autant.

« L’ERIS s’est identifié trop tard et cet exercice ne doit pas être organisé avec un détenu au milieu », tacle le délégué local FO Frédéric Nicolai. Après un débrayage, les syndicats ont dénoncé « une simulation de la honte », durant laquelle le surveillant, aujourd’hui en arrêt de travail, a reçu deux coups au visage peut-on lire dans le journal Le Monde.

« Le détenu croyait porter secours à une femme en danger et il a été récompensé pour son courage en bénéficiant de la réduction de peine qui lui avait été initialement refusée » cependant  « Il y a eu un dysfonctionnement car le détenu n’aurait pas dû se trouver sur les lieux mais l’exercice a atteint ses objectifs ».