Vendeur Bouygues poignardé à mort à Claye-Souilly : L’agresseur de 62 ans a tué le jeune Théo, 18 ans, pour une facture de 93,70 euros

Théo, le jeune vendeur sauvagement assassiné à coups de couteau ce samedi a perdu la vie pour 93,70 euros.

C’est en tout cas pour cela que Ousmane D., 62 ans, de nationalité sénégalaise, s’en est pris aux employés de cette boutique Bouygues télécom. L’attaque a fait un mort et un blessé grave.

Comme le relate Actu7, l’assaillant a été mis en examen pour « assassinat et tentative d’assassinat » mais également pour « tentative de meurtre » sur les personnes qui l’ont interpellé, un policier de la brigade de recherche et d’intervention de la préfecture de police de Paris (BRI PP) qui était en repos, un surveillant pénitentiaire et deux autres hommes. Ousmane D. n’a exprimé « aucun regret ».

L’homme a été placé en détention provisoire ce lundi soir. Comme l’explique Le Parisien, il a tenté d’obtenir sa remise en liberté face au juge des libertés et de la détention (JLD), mais le juge a suivi les réquisitions du parquet. Ousmane D. a expliqué « C’est leur violence de m’avoir pris mon argent ».

Possédant un titre de séjour valable jusqu’au 20 juillet prochain, il souffre également de « probables antécédents psychiatriques » a souligné le parquet. Une expertise dans le cadre de la procédure a été programmée. Une cagnotte a été ouverte pour soutenir la famille du jeune Théo, vous pouvez participer en cliquant ici.