Décès de Cédric Chouviat : Les policiers mis en examen ne seront pas suspendus

Capture Twitter

Le 3 janvier 2020, Cédric Chouviat avait été victime d’un malaise cardiaque lors de son interpellation par trois policiers au terme d’un contrôle routier.

Les policiers mis en examen dans le dossier de la mort de Cédric Chouviat en janvier 2020 ne seront pas suspendus, a appris franceinfo auprès des avocats de la famille du livreur. Dans un courrier adressé au ministère de l’Intérieur le 10 décembre 2020, les trois avocats de la famille de Cédric Chouviat demandaient la suspension de ces fonctionnaires. 

Le ministère a rappelé que la suspension d’un policier est possible en cas de faute grave, c’est à dire soit un manquement à ses obligations professionnelles, soit une infraction. « Les premiers éléments d’enquête n’ont pas pu permettre d’établir que les fonctionnaires avaient commis un manquement à leurs obligations » lors de l’interpellation du livreur, souligne le courrier.

Une vidéo d’une partie de l’interpellation avait été postée sur les réseaux et l’avocat des policiers avait donné la version des policiers lors d’une conférence de presse. Vous pouvez les retrouver en suivant ce lien.