Fréjus : La police municipale ne contrôlera pas le pass sanitaire

© Kevin Bonkendorf Photographie

Le maire de Fréjus a fait cette annonce mardi 10 août. Sa police municipale ne contrôlera pas le Pass Sanitaire. Le maire veut ainsi marquer son opposition au Pass Sanitaire.

« Je trouve cette mesure du pass sanitaire grotesque. Nous allons pénaliser les patrons de restaurants, de bars alors que la plupart des établissements ont des terrasses et que le virus ne se transmet pas à l’extérieur. Je ne veux pas que la police de Fréjus participe à ce mouvement de panique qui me paraît déraisonnable. »  déclare David Rachline, le maire de Fréjus.

« La police municipale de Fréjus dépend du maire et ses priorités sont claires. C’est la sécurité des habitants et la sécurité publique. La saison bat son plein, les touristes sont présents et ils consomment. On voit qu’on empêche les acteurs économiques locaux de faire une belle saison avec des mesures qui me paraissent extravagantes. La police a clairement autre chose à faire. » ajoute le maire. « Si l’État veut à son tour fliquer les restaurateurs, qu’il le fasse. C’est sa responsabilité. »

Le maire précise dans le journal FranceBleu qu’il n’a rien contre la vaccination, mais qu’il ne veut pas que cela pénalise les acteurs économiques : « Il faut continuer à vacciner les personnes fragiles, je n’ai pas de problèmes avec la vaccination. Maintenant, il n’est pas utile de pénaliser l’ensemble des habitants, des touristes, de nos acteurs économiques. Le taux d’incidence dans le Var est désormais stable donc on a aucune raison d’appliquer une mesure qui fait baisser le chiffre des restaurateurs de 30 à 40%, ce sont les chiffres d’hier et d’aujourd’hui de mes contacts. Ce n’est donc pas une mesure admissible en l’état. » 

Un conseil de défense sanitaire sera organisé ce mercredi au fort de Brégançon par Emmanuel Macron. L’occasion pour le maire de Fréjus de lui passer un message : « Je préfèrerais qu’il se détende d’ailleurs dans ce beau département, qu’il respire un petit peu et qu’il se calme. Qu’il constate par lui-même sur nos belles terrasses du Var qu’on n’attrape pas le virus à l’extérieur, il peut peut-être faire l’expérience lui-même. »