Disparition de Delphine Jubillar : Des nouvelles recherches pour tenter de retrouver son corps

C’est la première fois que les deux frères et la soeur de Delphine Jubillar son reçu par les juges d’instruction à Toulouse. Comme l’explique le journal La Dépêche, l’audience s’est déroulée il y a quelques jours, en toute discrétion alors que Cédric Jubillar, le mari de Delphine est toujours incarcéré et soupçonné du meurtre de son épouse.

L’infirmière âgée de 33 ans avait disparu dans la nuit du 16 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines. Il y a quelques jours, dans le cabinet des deux magistrates du pôle criminel du tribunal judiciaire de Toulouse. « Une prise de contact et une audience de procédure classique », résume une source proche du dossier. Ce rendez-vous judiciaire de pure forme a permis aux deux frères et à la sœur de Delphine Jubillar (Sébastien, Mathieu et Stéphanie), parties civiles, de prendre connaissance des éléments du dossier et de tenter d’obtenir des réponses concrètes huit mois après la disparition brutale de leur sœur. Ils étaient accompagnés de leurs avocats. « Ils cherchent à savoir ce qui est arrivé à leur sœur et ils n’ont que cette question-là en tête », résume un proche du dossier explique La Dépêche.

Par ailleurs, de nouvelle recherches opérationnelles pour tenter de retrouver le corps de Delphine Jubillar pourraient reprendre courant septembre, non loin de Cargnac-les-Mines.

Les juges devraient également reprendre la chronologie des faits et éclaircir les différents événements de cette nuit du 15 au 16 décembre 2020, au domicile familial des Jubillar. Il s’agira notamment de préciser qui est à l’origine de la connexion WhatsApp à 0h11 et de l’allumage de la caméra sur le téléphone de Delphine Jubillar, à 1h33, alors que l’infirmière avait envoyé un dernier message à son amant à 22h58, ce mardi 15 décembre 2020.

Il sera également question de comprendre d’où venaient les cris de femme entendus vers 23 heures, par deux voisins dont la maison est située à une centaine de mètres de celle des Jubillar.

Delphine et Cédric Jubillar étaient en instance de divorce. L’infirmière tarnaise et mère de deux enfants entretenait une relation avec un homme depuis près de 6 mois et avait l’intention de refaire sa vie avec lui. Cette rupture mal vécue par Cédric Jubillar qui n’avait de cesse d’espionner son épouse constituerait, selon les enquêteurs, le principal mobile de ce présumé crime.