Hynès, neuf ans, aime la gendarmerie. Après une lettre et un dessin, les gendarmes l’accueillent pour une journée inoubliable

Photo Gendarmerie du Nord

Hynès avait profité du confinement de 2020 pour écrire une lettre aux gendarmes de Caudry dans le Nord. Elle écrivait qu’elle rêvait de les rejoindre quand elle serait plus grande. Pour la remercier, la brigade de Caudry l’a invité » à passer une journée inoubliable.

« En triant nos nombreux messages, nous sommes tombés sur celui-ci qui s’était malheureusement noyé dans la masse de messages reçus lors du premier confinement. Nous étions désolé d’avoir laissé tant de temps sans réponse à cette jolie lettre et ce joli dessin que nous a envoyé Hynès. Ni une, ni deux, nous avons répondu et avons souhaitez nous rattraper aussi vite que possible ! » Peut-on lire sur un post Facebook de la gendarmerie du Nord.

Le 15 août 2021, le rendez-vous était pris. Hynès est arrivée dans les locaux de la brigade de Caudry. Elle a été accueillie par la Lieutenante Elise.P nouvellement affectée à la brigade de Caudry où elle prendra ses fonctions en tant que commandante de brigade.

Au programme de la visite, la rencontre avec les chiens, essayage de l’équipement avec un gendarme du PSIG. découverte du matériel d’intervention. Passage dans le véhicule avec gyrophare et deux tons. Relevé d’empreinte et réception de cadeaux.

« On a voulu marquer le coup, avec une vocation comme ça…, raconte la lieutenante Pitard. Elle était très mignonne, elle avait des étoiles dans les yeux ! » « Les gendarmes ont été très maternels avec elle, poursuit sa maman. Hynès est lunaire, elle aime tout le monde, elle donnerait sa chemise ! Les gendarmes ont dit que les gens qui ne se mettent jamais en colère sont de bonnes recrues. »

Ce moment passé auprès des militaires caudrésiens a conforté la fillette dans son orientation. Un « coup de foudre » pour la profession qu’elle souhaite embrasser depuis le visionnage d’un reportage sur le PSIG à la télé explique le journal La Voix du Nord.