France : La DGSI place sous surveillance un Afghan et quatre de ses proches qui viennent d’être rapatriés

©️GPFS Média

Un Afghan rapatrié en France a été placé sous surveillance par la DGSI avec quatre de ses proches. Il est accusé d’être proche des talibans. L’information a été confirmée par le ministre de l’Intérieur ce lundi soir.

Ils sont cinq au total a être sous surveillance. Ils ont été rapatriés en France depuis l’Afghanistan. Ils font l’objet d’une « mesure individuelle de contrôle administratif et de surveillance » (MICAS), prévue dans le cadre des lois antiterroristes.

Comme l’explique ACTU17, L’un des Afghans a particulièrement retenu l’attention des services de renseignement français. « Même si cette personne a très largement aidé à l’évacuation de l’ambassade de France, nous pensons qu’il peut être lié aux talibans », a réagi le locataire de la place Beauvau.

L’homme aurait reconnu son appartenance au mouvement et aurait admis avoir porté des armes en tant que responsable d’un barrage taliban à Kaboul. « Devant les difficultés extrêmement fortes de pouvoir faire des enquêtes de sécurité sur les personnes devant être rapatriées », les autorités françaises « ont accepté d’embarquer cette personne et sa famille », a ajouté Gérald Darmanin.

Ces cinq hommes sont désormais sous « surveillance de la DGSI » et font l’objet de mesures de « restriction de liberté ».