Gérald Darmanin annonce qu’un des cinq réfugiés Afghans placés sous surveillance a été placé en garde à vue. Voilà pourquoi…

©️GPFS Média

Un rapatrié afghan soupçonné d’être en lien avec les talibans avait été placé sous surveillance avec quatre de ses proches ce lundi.

Selon des informations d’Europe 1, la France aurait rapatrié, sans le vouloir, des réfugiés afghans proches des talibans. Un homme âgé d’une trentaine d’années, arrivé en France il y a quelques jours via un avion militaire, est soupçonné de liens avec les talibans.

L’homme ne nie pas les faits. Il aurait toutefois aidé les diplomates français à évacuer l’Afghanistan. Le porte parole du gouvernement a d’ailleurs déclaré « Il s’agit d’un Afghan qui a aidé à l’évacuation de Français, de personnes qui ont travaillé pour la France lors de l’évacuation de l’ambassade, à un moment qui était incroyablement tendu, (et) qui a probablement sauvé des vies ».

Mais voilà, l’homme, sous contrôle administratif dans une chambre d’hôtel de la région parisienne, a violé son assignation à résidence. Toujours selon les informations d’Europe1, il y a quelques jours, juste après la prise de pouvoir par les fondamentalistes à Kaboul, il a été aperçu en armes dans les rues de la capitale afghane. Il contrôlait même un check point tout près de l’ambassade de France. Invité de la matinale de France Info ce mardi matin, Gérald Darmanin a annoncé que l’homme avait été placé en garde à vue.