Voyages en train gratuits pour les policiers mais au détriment de leur sécurité ?

© SICoP - Police nationale Twitter : @PoliceNationale

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé, ce vendredi, que les voyages en train allaient devenir gratuits pour les policiers à partir du 1er janvier 2022. En lisant cette annonce, on pourrait croire à un réel avantage pour les forces de l’ordre, mais la réalité est tout autre.

En effet, à partir du 1er janvier 2022, selon un accord conclu cette semaine avec la SNCF, les policiers pourront voyager gratuitement dans leurs trains mais sous des conditions bien particulières.

Cet accord prévoit donc que « le trajet domicile-travail soit gratuit pour les policiers, s’ils sont armés et s’ils se signalent au chef de bord » Le prix du billet sera pris en charge par le ministère. Le policier devra se signaler au chef de bord avant sa montée dans le train et prouver qu’il est armé.

Cela veut donc dire que le fonctionnaire en repos pourrait être sollicité en cas de besoins ou d’incidents pendant le trajet ?

Le ministre de l’Intérieur s’est d’ailleurs félicité sur Twitter d’un « partenariat gagnant/gagnant permettant de mieux sécuriser les trains et faciliter la vie de nos policiers ».

Donc « faciliter la vie de nos policiers » c’est de les envoyer seul, armé et en civil dans un train qu’on leur offre pour rentrer chez eux après le travail ? Cette annonce est loin de faire l’humanité auprès des fonctionnaires.

Le syndicat de police ALLIANCE, à l’origine de cette demande s’est montré très satisfait de l’annonce du ministre en criant à une victoire historique.