Saint-Pol-sur-Mer : Trois policiers mis en joue. On est passé tout près d’un bain de sang

©️GPFS Média

Une intervention à Saint-Pol-sur-Mer mercredi a bien failli se terminer en drame. Trois policiers ont été mis en joue par un forcené armé, en présence de cinq enfants. On est passé tout près d’un bain de sang.

C’est certainement la conclusion que les agents ont fait de cette intervention dans la nuit de mardi à mercredi vers 2 heures du matin, rue Alfred-Caulier à Saint-Pol-sur-Mer. Un équipage de police devait se rendre chez un individu alcoolisé qui venait de s’en prendre à sa concubine. Mais à leur arrivée, ils ont fait face à une situation extrêmement délicate.

L’individu, âgé de 33 ans tenait une arme à feu, chargée. Elle était pointée sur la tempe de sa concubine, sous les yeux de cinq enfants, âgés de 2 à 13 ans. La cousine de la victime que se trouvait également dans le logement s’est ensuite retrouvée mise en joue à son tour.

Les forces de l’ordre ont demandé à l’individu de lâcher son arme, ce dernier a pointé le pistolet sur eux en hurlant que si les policiers ne le tuaient pas, c’est lui qui les abattrait. Les fonctionnaires ont tenté de parlementer avec l’individu, tout en mettant à leur tour en joue l’individu avec leurs armes de service. Alors qu’ils allaient tirer pour le neutraliser, une brèche s’est entrouverte.

L’individu a baissé son arme, le temps pour les fonctionnaires de le maîtriser et le désarmer. Aucun coup de feu ne sera tiré ce soir-là. « Il faut souligner le sang-froid et le très grand professionnalisme de ces policiers qui se sont retrouvés dans une situation de stress paroxystique », indique le procureur de la République, Sébastien Piève dans le journal La Voix du Nord.

L’individu, connu de la justice a été condamné à un de prison ferme, ce jeudi dans le cadre d’une audience de plaider-coupable avec déferlement. Il écopera également d’un an de prison supplémentaire dans le cadre d’une peine antérieure.

Les policiers recevront 1200 euros de dommages et intérêts.