Chants anti-police lors de la fête de l’Humanité après qu’un rappeur critique le film BAC Nord. Regardez

Les faits sont survenus lors de la fête de l’Humanité quand le rappeur Soso Maness s’est mis à critiquer le film « BAC Nord ». La foule s’est mise à crier  » Tout le monde déteste la police ».

C’est à La Courneuve en Seine-Saint-Denis que la fête de l’Humanité s’est déroulée ce week-end. Lors d’un concert d’un rappeur marseillais, la foule a repris un chant anti-police.

Sur une vidéo postée sur Twitter par le journaliste militant Taha Bouhafs, Soso Maness invite le public à chanter avec lui, et avec élan la foule scande que « tout le monde déteste la police ». « C’était l’ambiance », résume Tahar Bouhafs.

Ce rappeur, bien connu de la justice pour avoir fait de la prison pour des affaires de stupéfiants venait de parler du film de Cédric Jimenez, BAC Nord qui raconte, du point de vue des policiers, comment des membres de la Bac ont franchi la ligne jaune pour démanteler un gros trafic de drogue.

Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, n’a pas tardé à réagir sur Twitter : « Nous attendons tous des partis dits de gauche participant à la fête de l’humanité une condamnation ferme des propos injurieux contre la police de la République. Cette police composée des enfants du peuple qui protègent, au péril de leur vie, nos concitoyens les plus modestes »

Les syndicats de police ont également réagi : « la haine contre la police nationale ». « Triste spectacle honteux et antirépublicain dans une fête où l’idée de respect et les valeurs de la République devraient prévaloir », Tweet de son côté le syndicat Alternative. « Détester la police, c’est salir ceux qui luttent contre le terrorisme aussi », a renchéri Alliance.