Surveillant Pénitentiaire, Arnaud a été lynché par plusieurs individus. Il lutte maintenant pour sa survie.

Un drame est survenu à l’issue du match de Ligue des champions, entre Lille et Wolfsbourg, mardi dernier.

Ce jour-là, un jeune surveillant pénitentiaire est avec des amis dans une brasserie de Lille où se retrouvent les supporters avant et après les rencontres. Comme le relate La Voix du Nord, il était près de minuit, plusieurs dizaines de personnes se trouvaient encore dans l’établissement quand, selon des témoins, un groupe d’individus s’est mis à importuner une serveuse. La jeune femme a rapidement reçu le « renfort » de supporters qui se trouvaient à l’extérieur de l’établissement au moment des premières tensions, et s’en seraient pris, selon des témoins, au fonctionnaire âgé de 35 ans originaire de Santes qui n’avait rien à voir avec les embrouilles initiales.

Des coups très violents ont rapidement été portés à la victime, notamment à la tête, par au moins cinq agresseurs. Son ami et président du club de foot de Santes, traumatisé par ce qu’il s’est passé explique dans le quotidien régional, « J’avais eu des places pour le match, c’est moi qui l’ai invité », ainsi qu’un ami du club hallennois, également mis KO lors de l’agression. L’un des agresseurs a déjà été interpellé peu après les faits et formellement identifié. Il s’agit d’un jeune homme originaire du Pas-de-Calais, dont le profil Facebook est une apologie de la violence. Il appartiendrait à un groupe pour qui le football n’est qu’un prétexte à la bagarre.

Le jeune père de famille se bat pour survivre, en réanimation au service de neurochirurgie du CHR de Lille. Son état de santé reste très préoccupant, il a déjà subi deux interventions, notamment pour réduire la pression intracrânienne. Une première tentative de réveil d’Arnaud aura lieu en fin de semaine. Une cagnotte leetchi a été mise en ligne pour soutenir ses proches. Vous pouvez participer en vous rendant sur ce lien.