Condé-sur-Sarthe : « Nazis, fachos, violents », des surveillants déposent plainte contre la direction

© actupenit.com

Le torchon brûle entre les surveillants du quartier d’isolement disciplinaire (QID) et la direction du centre pénitentiaire d’Alençon-Condé-sur-Sarthe.

En effet, une dizaine de plaintes a été déposée pour diffamation et harcèlement moral contre le directeur de l’établissement cet été. Comme le relate Ouest-France, la situation s’envenime au mois de juin après une réunion entre les surveillants du QID et la direction.

Selon un document consulté par le quotidien régional, la réunion n’a pas duré longtemps. La direction évoque des rumeurs concernant des surveillants qui insulteraient et effectueraient des violences sur des détenus. Pour les syndicats de la prison « Des allégations sans preuve ». La direction n’a présenté ni plainte de détenus, ni preuve tangible au cours de cette réunion. Un surveillant explique « On a essayé de répondre à tous les points que le directeur soulevait, mais il n’a rien voulu entendre ».

Plusieurs inspections ont eu lieu dans le QID. En septembre, 5 surveillants sont mutés de ce quartier. « C’est incompréhensible. En entretien, on nous dit qu’on n’a rien à nous reprocher sur le plan professionnel, mais qu’on doit quitter le quartier​ ». Un autre surveillant explique « Nul n’est au-dessus de la loi. Le directeur abuse de son pouvoir, c’est pour cela que nous avons déposé plainte. Ça joue sur notre réputation, notre travail et même notre santé. Ce n’est plus tenable« ​.

Contacté, le directeur de la prison n’a pas souhaité faire de commentaire. Le parquet d’Alençon comme les services de police n’ont pas répondu aux sollicitations de Ouest-France.