Seine-et-Marne : Trois lycéens placés en garde à vue après l’agression d’une enseignante

Vendredi 8 octobre, une enseignante d’un lycée de Seine-et-Marne a violemment été projetée au sol par un élève qui voulait quitter la salle. Cette dernière a porté plainte. Depuis, trois lycéens ont été placés en garde à vue. Un pour l’agression, les deux autres pour la vidéo filmée et diffusée sur les réseaux sociaux.

La vidéo a été vue près de 2 millions de fois sur les réseaux sociaux. Sur celle-ci, on peut voir un jeune homme qui souhaite sortir de la salle de classe en plein cours. Son professeur s’y oppose, alors ce dernier lui crie : «Wallah, écartes-toi de ma rue. Eh le Coran, poussez-vous Madame !». «Ne me touchez pas, Yassine», insiste l’enseignante, rappelant à l’adolescent qu’il se trouve «à l’école». Mais, sous les rires de ses camarades, le jeune homme n’hésite pas à bousculer violemment son professeur en ouvrant la porte. L’enseignante est alors brutalement projetée à terre.

Depuis lundi après-midi, trois lycéens sont placés en garde à vue. Le principal mis en cause est majeur, les deux autres sont mineurs. L’enseignante a déposé une plainte et une enquête pour violences avec circonstances aggravantes – parce que commises envers un enseignant et dans un établissement scolaire – a été ouverte et confiée au commissariat de Melun. Le rectorat de l’académie de Créteil a indiqué que le proviseur du lycée professionnel de Combs-la-Ville devait porter plainte à l’encontre des lycéens ayant filmé et diffusé la vidéo sur les réseaux sociaux comme l’explique le journal Le Figaro.