Béziers : Appelés pour un incendie sur le chantier de la future école Samuel-Paty, les pompiers et policiers caillassés

©️ Facebook Spannagel Maxime Photographie

Alors qu’ils étaient appelés pour s’occuper d’un incendie déclenché sur le chantier de la future école Samuel-Paty de Béziers, les pompiers ont été caillassés. La police, venue leur prêter main forte, a elle aussi été ciblée.

Les faits se sont produits dans le quartier de La Devèze, à l’est de la ville. Une vingtaine d’individus cagoulés ont été aperçus, mais aucune piste sur leur identité n’est pour le moment avancée. « Il n’y a que des dégâts matériels sur le véhicule« , décrit le commissaire de police à Midi Libre. « C’est le plus important, mais cela nous oblige à être encore plus vigilants pour les jours qui viennent et notamment les festivités d’Halloween« .

Car si mettre le feu au chantier d’une école est évidemment symbolique, il rappelle surtout un très mauvais souvenir à Béziers. Il y a deux ans, lors d’Halloween, un précédent établissement scolaire avait été brûlé et totalement détruit. « C’est tout simplement inadmissible, insupportable, inacceptable« , s’est emporté Robert Ménard, le maire de Béziers, auprès de nos confrères.

« Nous n’acceptons pas qu’hier une école ait été détruite par un incendie et nous n’acceptons pas aujourd’hui qu’une autre soit la cible d’imbéciles. Ils touchent encore une fois un symbole de la République. Ils n’ont toujours pas compris qu’en s’en prenant à une école c’est à leur frère ou leur sœur qu’ils s’en prennent« .