Seine-et-Marne : « Couper la tête d’un policier = 500.000 euros ». Des tags proposants des primes pour tuer ou violer des policiers découverts à Savigny-le-Temple

capture Twitter

Ce vendredi, des tags visant les forces de l’ordre et leurs compagnes ont été découvert à Savigny-le-Temple en Seine-et-Marne. Des inscriptions proposent des primes contre des crimes. Ils parlent de décapitations, de viol ou encore de tirs à la Kalachnikov.

Ce n’est pas la première fois que des policiers découvrent des tags visant directement leur fonction. Mais cette fois, la violence des textes est bien particulière.

Sur les murs d’un hall d’immeuble on peut lire : « Tableau des Primes » suivi de mort et de sévices : Couper la tête d’un policier = 500 000 euros », et « jet de boule de pétanque sur la police = 200 euros ». Il y a également « rafaler la police à coup de kalachnikov », ou encore « violer une policière » pour 500 000 euros et « rentrer une barre de fer géante dans l’utérus d’une femme policière qui se prend pour un bonhomme = 300 000€ »

Une enquête a été ouverte et cette affaire est prise très au sérieux par les services de police. Linda Kebbab, déléguée Nationale Police Force Ouvrière a vivement réagi sur Twitter : Ces ordures ont la chance que les policiers soient bridés par les instructions. Sinon ça fait longtemps qu’on aurait fait le ménage.