Val-d’Oise : Un policier en civil violemment agressé par plusieurs individus alors qu’il rentrait chez lui. Il est sérieusement blessé

© actupenit.com

Un policier âgé de 26 ans, en civil a été violemment agressé par plusieurs individus alors qu’il regagnait son domicile en Transilien ce mardi soir.

Quatre individus l’ont insulté et frappé violemment dans le train de la ligne H, vers 23h00, à Saint-Leu-la-Forêt dans le Val-d’Oise. Quatre suspects sont en garde à vue.

Le jeune policier travaille à Paris, à la brigade des réseaux franciliens chargée de sécuriser et d’intervenir dans les gares. Il avait pris la ligne H vers 22H30 avec un collègue. les deux hommes rentraient chez eux après avoir passé la journée de travail à l’intérieur de la Gare du Nord à Paris.

Dans la rame, quatre individus se font remarquer en parlant fort. Puis à la gare d’Ermont, le collègue de la victime descend pour rejoindre son domicile. C’est là que le fonctionnaire s’est fait encercler par les quatre individus qui lui disent qu’ils l’ont reconnu et qu’ils savent qu’ils est policier.

Puis les insultes et les coups pleuvent. L’un des individus tente de saisir le téléphone portable et le portefeuille du fonctionnaire mais n’y arrive pas. Le policier se défend comme il peut sans pour autant sortir son arme de service.

Deux passagers du train s’interposent alors que les coups continuent à tomber. Le train s’arrête en gare de Saint-Leu-La-Forêt où les agresseurs décident de descendre et de prendre la fuite. Les quatre agresseurs ont ensuite continué leurs méfaits sur la ligne H. Ils auraient tenté de racketter le téléphone portable d’une femme un peu plus tard puis auraient commis une tentative de vol à Frépillon. C’est à ce moment que les interpellations se sont déroulées. L’un des suspects est âgé de 26 ans et les trois autres ont environ 15-16 ans. Ils ont été placés en garde à vue pour « violences aggravées sur personne dépositaire de l’autorité publique et en réunion ». Trois d’entre eux ont déjà avoué avoir participé à l’agression. Une enquête a été ouverte et confiée à la Sûreté départementale. 

Le jeune policier est sérieusement blessé. Il souffre d’une fracture du nez, une luxation à l’épaule et des hématomes au visage. Il a été pris en charge par les secours.

Sur Twitter, la préfecture de police de Paris a adressé un message de soutien au policier de la DSPAP.