Le corps d’Estelle Mouzin pourrait bientôt être retrouvé

Photo Police

18 ans après sa disparition, le corps de la petite Estelle Mouzin, pourrait enfin être retrouvé à compter du 15 novembre prochain.

C’est la date d’ouverture de nouvelle fouilles organisées sur la commune d’Issancourt-et-Rumel, à l’est de Charleville-Mézières dans les Ardennes.

Assassinée par le tueur en série Michel Fourniret, la jeune fille de neuf ans avait été enlevée à Guermantes, en Seine-et-Marne, avant d’être séquestrée, violée puis étranglée par ce dernier. Michel Fourniret avait avoué sa culpabilité dans la mort d’Estelle Mouzin en mars 2020, un mois avant de mourir.

Depuis, les campagnes de recherches à Issancourt-et-Rumel, pour tenter de retrouver le corps de la fillette n’ont jamais été concluantes. Il s’agira donc de « la huitième » opération de fouilles.

Cette fois, les enquêteurs feront appel à une expertise cynophile venue de Belgique qui est composée de chiens spécialisés dans la recherche de cadavres. Durant les nouvelles fouilles, l’ancienne compagne de Michel Fourniret, Monique Olivier pourrait être extraite de prison pour aider les enquêteurs dans leurs recherches comme l’explique le journal Yahoo Actualités.