Tarbes : Menaces de mort contre des policiers de la BAC sur le portable professionnel et guet-apens la même nuit

Sicom Urgence Yannis Bennakir

Des policiers de la Brigade Anti-Criminalité (BAC) de Tarbes ont reçu des menaces de mort puis ont été victimes d’une tentative de guet-apens la même nuit.

Les faits sont survenus ce vendredi. À leur prise de service, les policiers de la BAC de nuit de Tarbes découvrent des messages menaçants à leur encontre sur le portable professionnel.

Comme l’explique Unité SGP Police, cet épisode est unique au niveau local. Les appels malveillants et les SMS reçus en différé et en direct sont explicites. Les menaces et intimidations sont précises. Elles demandent « d’éviter de venir dans la cité » et font état de données personnelles des policiers dans leur vie privée et sur leur lieu d’habitation. Le ou les auteurs préviennent qu’ils passeront à l’attaque à l’aide « d’une grenade ou du mortier ». 

Outre les insultes et les menaces de morts, les auteurs ont orchestré un semblant de bagarre pour attirer les agents de la BAC dans un guet-apens cette même nuit.

Dans leur communiqué, le syndicat de police explique que les villes moyennes comme Tarbes commencent à subir les mêmes violences que celles des grandes agglomérations. La lutte contre les trafics de stupéfiants est une priorité nationale et les voyous n’hésitent plus à s’en prendre directement aux agents.