Argenteuil : Les policiers visés par des tirs de mortiers après l’interpellation d’un individu

Attaque aux mortiers à Argenteuil

Les faits se sont produits dans la soirée de dimanche 7 novembre quand une cinquantaine d’individus ont tiré des mortiers d’artifice contre les policiers et le commissariat d’Argenteuil dans le Val-d’Oise après l’interpellation d’un individu samedi soir.

Samedi, des incidents avaient déjà éclaté ou des individus avaient utilisé des mortiers d’artifice contre les forces de l’ordre. Ces attaques font suite à l’interpellation d’un jeune.

«Alors maintenant on se venge. Ecoutez, j’en prends bonne note mais ça ne vole pas bien haut malheureusement. Si à chaque interpellation, on est victime nous de vengeance, ça me paraît un petit peu surprenant. C’est le prétexte facile pour s’en prendre aux forces de l’ordre», a expliqué Franck Lebas, secrétaire départementale de l’unité SGP Police FO 95, au micro de CNEWS.

Ces actes de violence ont été liés aux opérations policières de lutte contre le trafic de drogue, d’après Matthieu Valet. «On a souvent de jeunes voyous qui sont mécontents des interpellations qui ont réalisées quelques heures ou quelques jours auparavant. Par vengeance, il y a des véhicules brulés, des tirs de mortiers, des prises à partie de policiers ou des menaces», a analysé le porte-parole du syndicat indépendant des commissaires de police sur CNEWS.

Le retour au calme a été observé dans la soirée après le déploiement d’un dispositif de sécurité policier important.