Ile-de-France : Des nouveaux tags menaçant la police, découverts dans un hall d’immeuble

© SICoP - Police nationale Twitter : @PoliceNationale

Durant le week-end dernier, plusieurs tags anti-police ont été découverts en Ile-deFrance. L’un a été retrouvé à Plessis-Robinson, l’autre à Clichy-sous-Bois. Un individu a été placé en garde vue dans le cadre de l’enquête.

Sur les tags, on peut retrouver les plaques d’immatriculation, les descriptions physiques ou encore les surnoms des policiers. Le tout suivit de récompenses promises pour certaines actions menées contre les forces de l’ordre.

« 100 € pour un tir de mortiers », « 500 € pour taper leur enfant », « 5 000 € pour les caner [tuer] ».

La préfecture de police de Paris a déposé une plainte et a annoncé qu’une enquête avait été ouverte afin d’identifier les hauteurs de ces inscriptions outrageantes et menaçantes.

Cette fois à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), un tag a attiré l’attention des fonctionnaires. Il était écrit : « Fuck le bouc », en référence à un fonctionnaire de police. Une personne a été placée en garde à vue. Elle dispose d’une convocation pénale pour outrage à agent, notent nos confrères. Sur le procès-verbal figurait le nom de ce même policier, un document qui aurait ensuite fuité sur les réseaux sociaux comme l’explique Ouest-France.