Puy-de-Dôme : Un gendarme ouvre le feu sur un automobiliste qui fonce sur son collègue à Lezoux

Fra_dodeler_pro

Les faits se sont déroulés mercredi soir vers 22h30 sur la commune de Lezoux dans le Puy-de-Dôme quand les gendarmes ont aperçu un véhicule roulant à vive allure dans le bourg.

Ils ont décidé de procéder au contrôle du chauffard, mais l’homme a refusé d’obtempérer. Il s’est rapidement retrouvé dans une impasse, rue de Chez-Vinty. Les gendarmes sont donc descendus de leur véhicule. C’est là que le conducteur a brutalement enclenché la marche arrière, fait demi-tour et a foncé sur un militaire.

Le collègue du gendarme en danger fera usage de son arme de service en direction du véhicule. Par chance, aucun agent ne sera percuté. Le véhicule parviendra à prendre la fuite.

Un important dispositif d’une trentaine de militaires sera mis en place pour tenter de le retrouver. Le véhicule sera retrouvé lors d’une perquisition dans un hangar ce jeudi à 6 heures du matin. Elle était vide de tout occupant.

Comme l’explique le journal La Montagne, la voiture a été confiée à la police technique et scientifique qui devait procéder à des relevés d’ADN, d’empreintes, etc. Selon les premiers éléments, aucune trace de sang signifiant que le tir du gendarme avait touché un occupant de la voiture n’a été retrouvée. Aucun établissement hospitalier du secteur n’a d’ailleurs émis le moindre signalement.

Deux enquêtes ont été ouvertes.

L’une, menée par la brigade de recherches de Thiers, porte sur la mise en danger des gendarmes de Lezoux. L’autre, conduite par la section de recherches de Clermont-Ferrand, devra établir si l’arme à feu a bien été utilisée en légitime défense.