Toulouse : Un policier hospitalisé. Blessé au front et souffrant de deux dents cassées

Illustration

Ce samedi soir, des incidents ont éclaté dans le quartier de Bagatelle, à Toulouse. Une patrouille de police a été prise à partie par des dizaines d’individus alors que plus tôt dans la journée, un policier a été sérieusement blessé par un chauffard refusant d’obtempérer.

Des policiers de la BST (brigade spécialisée de terrain) du Mirail ont été pris à partie rue du Cher dans l’après-midi alors qu’un tournage de clip de RAP se déroulait dans le quartier. Les fonctionnaires ont été caillassés et visés par des tirs de mortiers d’artifice. Par chance, il n’y aura pas de blessé cette fois.

Les forces de l’ordre utiliseront des grenades lacrymogènes pour disperser les individus. l’un d’entre eux sera interpellé et placé en garde à vue.

Puis en fin de journée ce samedi, un policier de la BAC (brigade anticriminalité) a été sérieusement blessé par un individu lors d’une interpellation à la Reynerie, un autre quartier sensible de Toulouse. C’est un véhicule en fuite que les fonctionnaires ont voulu intercepter.

Le chauffard percutera le véhicule de police à plusieurs reprises. Finalement bloqué cheminement Auriacombe, le conducteur a porté un violent coup de tête à un des policiers qui voulaient l’interpeller. L’individu, qui faisait l’objet d’un mandat de recherche, a finalement été maîtrisé et placé en garde à vue. Blessé au front et souffrant de deux dents cassées, le policier blessé a terminé son service aux urgences de l’hôpital comme l’explique le journal La Dépêche.

Le syndicat Alliance police nationale dénonce ces agressions et loue « le professionnalisme et le sang froid » des fonctionnaires qui ont réussi « à interpeller les auteurs ». Le syndicat réclame à la justice des sanctions « lourdes à la hauteur des faits » pour des individus « souvent récidivistes et prêts à tout pour ne pas être interpellés ».