Créteil : Il explique être « amoureux » d’une gendarme en garde à vue puis harcèle et menace la policière au téléphone pendant un mois et demi

©️ Facebook Spannagel Maxime Photographie

Un homme a été jugé par le tribunal de Créteil cette semaine après avoir harcelé une policière du commissariat de Créteil.

L’homme, un moldave de 53 ans, avait contacté la fonctionnaire plus de 60 fois sur sa ligne professionnelle, se montrant agressif et insultant. Comme le relate 20 Minutes, les faits ont duré un mois et demi.

La fonctionnaire avait rencontré le prévenu lors d’une garde à vue au mois d’avril. Celui-ci avait alors évoqué son attachement pour une mystérieuse gendarme du nom de « Odessa ». C’est à partir du mois d’octobre, que l’individu va commencer à harceler la policière pour une raison indéterminée. La représentante des forces de l’ordre avait déposé plainte et s’était vue prescrire 12 jours d’ITT.

Le 12 octobre, le mis en cause est également arrêté après avoir apposé des tags sur une maison et sur la caserne de gendarmerie d’Évry-Courcouronnes. Il avait été libéré après une expertise psychiatrique. Cette fois, un nouvel expert a estimé qu’il n’y avait pas d’abolition du discernement. Confondu par son téléphone, il a été arrêté mardi et jugé ce mercredi. Le tribunal l’a condamné à huit mois ferme.