Guadeloupe : Les sapeurs-pompiers agressés et complètement débordés. Un véhicule de police ciblé par des tirs

200 policiers et gendarmes avaient été envoyés en renfort en Guadeloupe après la forte mobilisation contre le pass sanitaire et les violences qui en découlent. Une cinquantaine d’hommes du RAID et du GIGN ont également pris la route vers l’Ile. Mais la tension ne redescend pas.

Un couvre-feu a même été mis en place de 18h à 5h. Les interventions des sapeurs-pompiers se multiplient. les hommes du feu ont des nuits très agitées malgré des moyens limités  pour intervenir avec des barrages qui ralentissent leur progression. Des incendies de commissariat de Police municipale ont eu lieu et des blessés par des tirs ont été enregistrés explique le journal France TV Info.

La nuit dernière entre 19 heures et 5 heures du matin, une cinquantaine d’intervention ont été effectuées : des feux de voitures, des tentatives d’incendies de police municipale à Gosier ou encore à Morne-à-L’eau. 48 appels pour interventions réelles. Mais ils n’ont pu s’engager que sur 27 d’entre elles avec le soutien des forces de l’ordre. Une nuit difficile car gênés ou empêchés par les barrages. 

Un sapeur-pompier et un policier seront blessés. Des événements que condamne fortement le Conseil départemental à travers un communiqué de presse. Il espère un rapide retour au calme et en appelle à la responsabilité de chacun.

Par ailleurs, des armes de guerre, des pistolets mitrailleurs et plus de 2 000 munitions ont été dérobés dans les locaux des garde-côtes de Pointe-à-Pitre, dans la nuit de vendredi à samedi. Une enquête a été ouverte.

Sur une vidéo postée sur les réseaux sociaux, on peut voir un véhicule de police ciblé par des tirs. Regardez :