Saint-Nazaire : Contrôlé dans un hall d’immeuble, il déclare aux policiers « personne ne me contrôle ici » et lâche ses deux molosses

Pixabay

Un banal contrôle de police a failli se terminer en drame cette semaine à Saint-Nazaire en Loire-Atlantique.

Il est aux alentours de 19 heures ce lundi, lorsqu’une patrouille de sécurisation tente de contrôler deux hommes dans un hall d’immeuble. Les choses se présentaient calmement jusqu’à l’arrivée d’un individu, joint de cannabis à la bouche, déclarant aux policiers « personne ne me contrôle ici ».

Comme le relate Ouest-France, la patrouille n’a pas cédé et la situation était dès lors un rapport de force. Le mis en cause a alors asséné un coup de coude à l’un des fonctionnaires et s’est enfui malgré l’intervention d’un second policier. Se déplaçant vers les caves de l’immeuble, l’individu a hurlé à d’autres habitants de venir lui prêter main forte. Toujours poursuivi par les forces de l’ordre, il va alors lâcher ses deux molosses, de race American staffordshire terrier, sans muselière, sur les policiers tout en les excitant, « ce dernier leur criant d’attaquer et de tuer les policiers », rapporte la police dans le quotidien régional.

Les policiers se sont retranchés in extremis dans le hall d’immeuble tout en bloquant du poids de leur corps la porte d’accès aux caves. L’un des deux hommes contrôlés va alors profiter de la confusion pour faire le tour et laisser entrer l’un des chiens depuis l’extérieur. Le molosse a mordu un policier qui n’a pu se libérer de l’emprise du chien que grâce à un de ses collègues. L’homme a alors rappelé ses chiens pour quitter les lieux.

Deux patrouilles de la Brigade Anti-Criminalité (BAC) sont arrivées en renforts et ont pu interpeller le propriétaire du chien. Âgé de 26 ans, il a été placé en garde à vue pour outrage et rébellion en récidive, usage de stupéfiants et violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique avec arme (chiens de première catégorie).