Meurthe-et-Moselle : Un maire veut créer une police de citoyens bénévoles

illustration

Le maire d’un village de Meurthe-et-Moselle a fait une proposition pour le moins surprenante de créer une police de citoyens bénévoles.

Tony Chenot, maire de Royaumeix, proche de Toul, explique dans L’Est Républicain, « Il faut pouvoir sanctionner les auteurs d’incivilités, sinon, les infractions augmenteront toujours plus ». Comme l’explique le quotidien régional, des chasseurs, des randonneurs ou des cueilleurs de champignons pourraient être amenés à lutter contre ces incivilités.

Le village compte moins de 400 habitants mais son territoire dépasse les 21 km², avec l’immense Forêt de la Reine attenante. Le maire explique, « La majorité des incivilités, notamment les dépôts sauvages de déchets, ont lieu en forêt. Mais c’est impossible pour les gendarmes ou pour les agents de l’ONF, qui n’en ont pas les moyens humains, ou pour moi-même malgré les pouvoirs de police dévolus aux maires, de contrôler tout ça ».

L’édile défend sa proposition en expliquant que la composition de cette liste de citoyens « volontaires » serait très encadrée. Si certains parle de milice, Tony Chenet se défend « Il ne s’agit en aucun cas d’autoriser des citoyens avec des super pouvoirs. Tout cela devra être très encadré. Avec mes adjoints, nous proposerions une liste de citoyens volontaires au Procureur de la République. Le Procureur pourrait ensuite mener une enquête approfondie avec les gendarmes pour vérifier que ces citoyens sont aptes à mener ces missions sans dérives. Après une formation spécifique, ils auraient une carte prouvant qu’ils sont assermentés ». Le maire assure avoir déjà à disposition plusieurs volontaires. Et compte maintenant évoquer plus concrètement son projet auprès des autorités.