Drancy : Des adolescents braquent une femme avec son bébé de 5 mois. L’un d’entre eux tire avec son arme de poing

©️Stéphane Bommert

Deux mineurs de 16 et 17 ans ont été interpellé dont l’un muni d’une arme de poing à Drancy après le braquage d’une voiture occupée par une femme et son bébé de 5 mois. L’un des suspects a mis en joue les policiers avant d’être interpellés. Les forces de l’ordre ont évité un drame.

Ils ont fait preuve de beaucoup de sang-froid en interpellant un adolescent âgé de 16 ans qui brandissait une arme de poing vers eux. L’individu était suspecté d’avoir tenté de voler une voiture occupée par une femme âgée de 33 ans qui se trouvait à bord avec son bébé âgé de 5 mois.

Les faits ont débutés à Bobigny vers 15H30 quand un coup de feu est entendu sur l’avenue de Belleville en présence de trois individus encagoulés. Rapidement, deux équipages de police se rendent sur place. Les forces de l’ordre tombent sur trois individus assis sur le trottoir, à l’angle avec la rue Adolphe-Jedor située à Drancy. Ces derniers prennent la fuite en courant comme l’explique ACTU17.

L’un des fuyards est interpellé pendant qu’un autre encagoulé exhibe une arme de poing. « Les policiers lui ont ordonné de lâcher son arme immédiatement, mais il n’a pas obtempéré et a mis en joue les fonctionnaires », détaille notre source proche de l’enquête. L’individu finit par prendre la fuite en pointant plusieurs fois son arme vers les agents pour les dissuader de le suivre.

Il sera finalement interpellé dans la cour d’un pavillon de la rue Jacques-Jorissen.  Son arme de poing de calibre 9 mm était chargée de balles à blanc. Il a été placé ne garde à vue comme le premier mineur âgé de 17 ans.

Comme l’explique ACTU17, juste avant l’arrivée des policiers, les deux mis en cause et leur complice qui a réussi à s’enfuir, ont braqué une automobiliste de 33 ans qui était avec son bébé, sur l’avenue de Belleville. L’un des auteurs a tiré en l’air en ordonnant à la victime de sortir, mais cette dernière a accéléré. Ni elle ni son enfant n’ont été blessés mais la mère est sous le choc.

Les deux adolescents seront déférés devant le parquet. Les forces de l’ordre ont fait preuve de beaucoup de sang-froid face à cette situation délirante. En effet, elles auraient eu la possibilité d’ouvrir le feu en direction de l’individu armé pour mettre fin à la menace. Elles auraient été en état de légitime défense.