Affaire Jubillar : « J’ai commis le crime parfait ». Les troublantes révélations de Cédric à sa soeur

Cédric Jubillar
Capture Youtube RMC

Une nouvelle conversation téléphonique datant du 16 mai dernier vient jeter à nouveau le trouble sur Cédric Jubillar, la mari de Delphine, disparue il y a un an.

Alors que Delphine Jubillar est introuvable, les enquêteurs ont mis la main sur de nouveau éléments troublants comme cette incroyable écoute téléphonique datant du 16 mai dernier, dont BFMTV a eu connaissance.

Enola, la petite soeur de Cédric Jubillar, une lycéenne née en 2005, est alors placée sur écoute. Alors qu’elle parle à son petit ami, elle oublie de raccrocher le téléphone à la fin de sa conversation. Les enquêteurs ont alors entendu une conversation avec son frère Cédric Jubillar, qui donne des conseils à sa soeur pour se défendre au lycée. 

« Enola, de toi à moi, je suis le meurtrier parfait pour l’instant, n’oublie pas que j’ai commis le crime parfait. Si tu as besoin de conseil… » lance-t-il.

Interrogée un mois plus tard, le 15 juin 2021, la jeune fille dit ne pas s’en souvenir, et évoque « une rigolade, un délire ».

Ce n’est pas la première fois que Cédric Jubillar évoque avec légèreté la possible mort de la mère de ses enfants. Ainsi, le 21 mars dernier, lors d’une battue à Cagnac-les-Mines, il parle à une participante et se met à la place d’un meurtrier: « s’il l’a lestée… je me mets à la place de celui qui a fait ça », affirme-t-il alors qu’on ignore toujours si elle est morte.

« Je tue quelqu’un, je le fous dans un lac, je lui ouvre le bide et je lui mets des pierres dedans ».

Des propos qui ont déjà troublé les enquêteurs. Mais un an après la disparition de Delphine Jubillar, ils n’ont obtenu aucun aveu, n’ont retrouvé aucun corps, aucune arme, ni même une trace de sang au domicile.

Placé en détention provisoire Cédric Jubillard continue de clamer son innocence.