Aulnay-sous-Bois : Ils revendaient des mortiers, brassards de police, gyrophares et bombes lacrymogène

Deux individus âgés de 18 et 20 ans ont été arrêtés ce mardi à Aulnay-sous-Bois. Depuis quelques mois, ils vendaient des mortiers d’artifice et des équipements de police. Ils ont été présentés au parquet de Bobigny ce jeudi.

Le représentant du parquet de Bobigny a considéré que « dans le contexte, les feux d’artifice, vendus à côté de brassards de police, bombes lacrymogènes et gyrophares, n’étaient pas destinés à un anniversaire ou à fêter le Nouvel an ». Les deux individus présentés jeudi au parquet de Bobigny on été laissés libres mais sont reparti avec une convocation pour une comparution très prochaine sur reconnaissance préalable de culpabilité, anciennement la procédure de plaider coupable.

Ils sont poursuivis pour « travail dissimulé et transport d’armes de catégorie D ». Ils ont admis qu’ils « vendaient » cet attirail depuis « quelques mois », indique le magistrat. Une peine de quatre mois de prison avec sursis a été envisagée par le parquet, a spécifié dans un tweet le procureur de la république de Bobigny.

Les forces de l’ordre avaient arrêté mardi dernier les deux individus dans leur véhicule. Plusieurs mortiers, brassards de police, gyrophare et bombes lacrymogènes ont été découverts. « Ils détenaient ça de manière visible », indique le parquet de Bobigny.

Une perquisition a été conduite à leur domicile. Elle s’est avérée fructueuse et est venue augmenter le nombre d’objets déjà confisqués. Au total, une cinquantaine de mortiers, une quinzaine de brassards de police, une dizaine de gyrophares et d’avertisseurs sonores, et une quarantaine d’aérosols à gaz lacrymogène ont été saisi relate le journal Le Parisien.