Pas-de-Calais : Un chauffeur de bus a été poignardé par un individu en fuite

L’attaque s’est produite à Avion dans le Nord-Pas-de-Calais. Un chauffeur de bus a été poignardé à trois reprises en fin de journée ce mercredi 2 février. L’auteur des faits a pris la fuite. Les syndicats ont fait valoir leur droit de retrait sur l’ensemble du réseau.

L’émotion est palpable sur les lieux de l’agression ce mercredi soir. “C’est la plus grave agression qu’on ait connue“. Les faits sont survenus à hauteur du square Foulon, à Avion. C’est le chauffeur de la ligne B3 qui a été poignardé plus tôt dans l’après-midi.

Comme l’explique le journal La Voix du Nord, les secours ont été déclenchés à 16 h 45. À leur arrivée, le chauffeur saignait abondamment. L’homme d’une quarantaine d’années aurait été touché à trois reprises : deux coups dans le dos, un troisième dans le bras.

La victime, en urgence relative a été transportée par le SMUR vers le centre Hospitalier de Lens. Par chance, ses jours ne sont pas en danger.

Là, on est monté d’un cran. C’est inacceptable

L’agresseur a pris la fuite juste après son attaque. Il est activement recherché. Une enquête a été ouverte afin de définir les circonstances de l’attaque. le parquet de Béthune a ordonné le placement sous scellés du bus. Pour l’heure, les syndicats de la société de bus Tadao ont fait valoir leur droit de retrait pour la fin de journée. Aucun bus n’a circulé sur l’ensemble du réseau.

Il en sera de même pour la journée de jeudi. « C’est inacceptable, réagit François Doye, délégué Tadao. C’est la première fois de notre histoire qu’un agent reçoit des coups de couteau. Les agressions verbales, c’est le quotidien. Là, on est monté d’un cran. »

Une réunion d’urgence s’est tenue dans la soirée avec des représentants de la direction. Le droit de retrait va donc se poursuivre au moins jusqu’à jeudi soir, en attendant « des moyens de sécurité supplémentaires », espère François Doye.

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️