Nantes : L’État condamné à verser 150.000 euros à un ancien détenu

Illustration Pixabay

Après quatre ans de détention, un ancien détenu de la prison de Nantes a été acquitté.

L’homme avait été incarcéré le 3 août 2017 alors qu’il n’était âgé que de 20 ans. Comme le relate Alouette, il était placé en détention dans le cadre d’une enquête sur le meurtre d’Oussama Nadi, tué d’un coup de couteau à Nantes, sur fond de trafic de stupéfiants.

Son avocat réclamait 500.000 euros d’indemnisation

Malgré sa mise en examen pour complicité de meurtre, il avait toujours clamé son innocence. Après avoir passé trois ans, huit mois et vingt jours de détention, il est acquit par la cour d’assise de Loire-Atlantique le 23 avril 2021.

Son avocat réclamait 500.000 euros d’indemnisation. Le premier président de la cour d’appel de Rennes condamne finalement l’agent judiciaire de l’État à verser à l’intéressé la somme de 150.000 euros au titre de ce préjudice moral.

Son avocat est déçu de l’indemnisation de son client et s’en explique “la somme allouée peut paraître importante mais, au regard des quatre ans très difficiles passés en prison, où il a été mis au ban des autres détenus, elle ne paraît pas à la hauteur de la pénibilité de cette détention”.

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️