Grenoble : 150 personnes évacuées de l’hôtel de police après l’incendie volontaire d’une cellule

Hotel de police de Cambrai
illustration © actupenit.com

L’hôtel de police de Grenoble a dû être évacué ce mardi 22 février en fin de journée.

Les forces de l’ordre avaient interpellé un ressortissant étranger soumis à une obligation de quitter le territoire français (OQTF). Placé en garde à vue suite à un vol, l’homme est parvenu à mettre le feu à sa cellule.

Seul le suspect à l’origine de l’incendie conduit au CHU

Comme le relate Le Dauphiné, l’incendie a provoqué un important dégagement de fumée, notamment à cause des couvertures et du matelas en plastique se trouvant dans la geôle.

Vers 18 heures, l’alarme incendie s’est déclenchée. Le feu a été maîtrisé avant l’arrivée des sapeurs-pompiers. Quatre policiers ont fait sortir les huit autres gardés à vue de leurs cellules afin de les mettre en sécurité. À leur arrivée, les soldats du feu ont dû faire évacuer les 150 personnes se trouvant dans le bâtiment de six étages.

Quatorze fonctionnaires de police ont été pris en charge par les secours dont les quatre policiers qui s’étaient chargés de faire sortir les gardés à vue et qui ont été particulièrement exposés à l’inhalation de fumée. Seul l’incendiaire a été transporté au CHU de Grenoble-Alpes pour y passer des examens de contrôle.

Les personnes qui se trouvaient en garde à vue ont été transférées au commissariat de Voiron. Les sapeurs-pompiers ont procédé à la ventilation des locaux afin de permettre l’ouverture de l’hôtel de police ce mercredi matin.

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️