Prisons : Peut-être la fin des livraisons d’objets illicites par drones ? Découvrez comment

Photo illustation @CERBAIR
Photo illustation @CERBAIR

Les prisons françaises vont bientôt s’équiper d’un nouveau système de lutte contre les survols et les livraisons par drones. Plusieurs dizaines de sites vont être équipés de ce moyen de protection proposé par deux entreprises françaises.

Le survol et la livraison par drones sont des véritables fléaux pour les prisons françaises. L’administration pénitentiaire compte bien y mettre un terme et ainsi assurer plus convenablement la sécurité de ses établissements. Un nouveau matériel va venir équiper des dizaines de prisons pour commencer. Il permettra un brouillage de dernière génération.

Deux entreprises françaises à l’origine du projet

Les entreprises françaises Cerbair et Keas, spécialisées dans la détection des drones et le brouillage électromagnétique, ont été retenues par l’administration pénitentiaire. Ainsi, et pour un marché de 13 millions d’euros, entre 20 et 50 prisons françaises et d’Outre-mer pourraient être équipées sur une durée de quatre ans maximum.

Le système développé par Cerbair et Keas permettra de couper la liaison entre la télécommande et le drone. Sans signal, la plupart des drones, font machine arrière ou s’immobilisent en vol stationnaire.

La fin des drones en prison ?

Ce système permettra peut-être de mettre fin aux livraisons par drones d’objets illicites dans les prisons ?

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️