14 légionnaires d’origine ukrainienne arrêtés cette nuit à Paris. Que voulaient-ils faire ?

armé militaire
©️Stéphane Bommert

Dans la nuit du mardi 1er au mercredi 2 mars, les autorités françaises ont interpellé 14 légionnaires d’origine ukrainienne ainsi que treize civils volontaires en partance pour la Pologne.

Selon les informations du Journal RTL, ces interpellations sont directement liées à la guerre en Ukraine. Elles sont survenues dans la nuit du mardi 1er au mercredi 2 mars, à Paris. Les forces de l’ordre ont arrêté un car en partance pour la Pologne.

9 en permission et 5 en situation irrégulière

Selon le Journal, 14 légionnaires d’origine ukrainienne (9 en permission et 5 en situation irrégulière) se trouvaient à bord. Les policiers les soupçonnent d’avoir voulu atteindre l’Ukraine via la Pologne, soit pour rejoindre leurs familles, soit pour prendre part aux combats.

Une enquête est en cours

Concernant les militaires en permission, ils ne sont pas considérés comme déserteurs. Cependant une enquête est en cours pour déterminer leurs intentions.

Prendre part aux combats en Ukraine

Par ailleurs, dans ces cars, se trouvaient également treize civils volontaires. Des hommes équipés de tenues militaires complètes et de gilets porte-plaques, qui selon les policiers pourraient vouloir prendre part aux combats. Des vérifications sont toujours en cours quant à leur nationalité et leurs intentions.

Pour information !

Sur les 9.000 légionnaires, 700 sont d’origine ukrainienne. Selon RTL parmi eux, 25 sont en absence illégale, c’est-à-dire que la légion n’a plus de nouvelles d’eux, et sont susceptibles d’être reconnus comme déserteurs.

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️