Soutenez-Nous Sur :

Valence : Un policier de la BAC échappe à la mort. Un individu a ouvert le feu sur lui

BAC Police
© Page facebook : Kevin Bonkendorf Photographie

Un véritable drame a été évité de justesse ce jeudi soir dans le quartier Fontbarlettes à Valence, dans la Drôme. Un individu a ouvert le feu sur un policier de la BAC (brigade anticriminalté).

Il échappe de peu à la mort

Le fonctionnaire a échappé de peu à la mort comme l’explique ACTU17. Il a été visé par deux coups de feu ce jeudi soir à Valence. Les faits sont survenus vers 18 heures quand un équipage de la BAC s’est positionné sur un point de deal dans le quartier Fontbarlettes à Valence.

En dehors de leur véhicule, les policiers ont aperçu un individu sur un deux-roues qui passait par là. “Le scootériste a vraisemblablement reconnu les policiers et a fait soudainement demi-tour”, explique une source proche de l’enquête à ACTU17. Quelques minutes plus tard, c’est une Renault Mégane qui arrivera dans leur direction.

Il ouvre le feu sur l’un des policiers

À bord du véhicule, deux individus. “Le conducteur s’arrête à environ 200 mètres des forces de l’ordre. Son passager descend puis fait feu sur l’un des policiers, à deux reprises”, expose cette même source. Le fonctionnaire a entendu les balles sifflées mais n’a pas été touché”

Encore sous le choc, les policiers remontent dans leur voiture et se lancent à la poursuite des deux individus. Une course-poursuite s’engage. Lors de cette dernière, le passager exhibe son arme de poing pour faire ralentir les forces de l’ordre.

Samir et Farid ont été interpellés

Il seront malgré tout interpellés peu après. Samir, 45 ans et Farid 42 ans ont été placés en garde à vue. “Le plus vieux d’entre eux est déjà connu de la police pour une quarantaine de faits”. Dans le véhicule, les policiers découvriront une arme de poing. un revolver approvisionné de sept cartouches de calibre 22 long rifle dont deux qui ont été percutées.

Le policier sous le choc s’est vu prescrire trois jours d’incapacité totale de travail (ITT). L’un de ses collègues s’est blessé à un genou lors de l’interpellation et a lui aussi un certificat mentionnant trois jours d’ITT. L’enquête ouverte a été confiée à la sûreté départementale.

Vous aimez nos articles ? Soutenez ACTUPenit.com sur

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️