Détenus étrangers dans les prisons françaises : Le coût est impressionnant

© actupenit.com

Les prisons françaises sont composées de 25% de détenus étrangers. Au 1er octobre 2021, ils étaient 17.198 sur les 69.173 personnes incarcérées.

56 % d’entre eux sont originaires du continent africain, dont 3472 en provenance d’Algérie, 2220 du Maroc, 1117 de Tunisie et 2984 du reste des pays d’Afrique. Comme le relate Le Figaro, on compte aussi 5109 détenus européens. Un peu plus de la moitié, soit 2983, sont ressortissants de l’Union européenne. 880 détenus proviennent de l’Asie et 1308 d’Amérique, majoritairement du Sud.

Le coût total avoisine les 700 millions d’euros par an

Le journal quotidien a fait le calcul de ce que coûte un détenu par jour. Cette somme avoisine les 110 euros. Elle inclut les repas, l’eau, le chauffage et les frais de personnel. Elle occulte en revanche les dégradations et l’usure des bâtiments ainsi que les accidents du travail ou les contentieux entre détenus et vis-à-vis de l’administration. Si l’on multiplie ce chiffre par le nombre de détenus étrangers, cela représente 700 millions d’euros par an.

Faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire français, ces détenus sont exclus des aménagements de peine ou des programmes de réinsertion. Le journal précise qu’une fois sortis de prison, ils sont placés en centre de rétention administratif avant souvent d’être relâché sur le territoire français.

Si des dispositifs légaux de rapatriement existent, ils sont très complexe à mettre en oeuvre. Un directeur de prison explique, «Il m’a fallu plus d’un an pour renvoyer chez eux deux détenus espagnols, et ce ne sont pas les dossiers les plus difficiles, puisqu’il s’agissait de ressortissants de l’Union européenne». Le syndicat FO-direction souhaite la création d’un service dédié à ces rapatriements au sein du ministère de la Justice.

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️