Meaux : L’assassin du jeune vendeur Bouygues Telecom agresse des surveillants de la prison

© actupenit.com

Des surveillants du centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin ont été agressés par l’homme qui avait poignardé à mort une jeune vendeur dans une boutique Bouygues Telecom le 10 juillet 2021.

L’affaire avait ému la France entière. Pour un litige financier portant sur un montant de 93,70 euros, un sexagénaire avait poignardé à mort Théo, âgé de 18 ans. Son interpellation par un policier et un surveillant pénitentiaire en repos accompagnés de deux passants avait été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux.

Il refuse l’expertise psychiatrique

Comme le relate Le Parisien, ce Sénégalais de 63 ans devait comparaître ce lundi, devant le tribunal correctionnel de Meaux pour des violences commises sur deux surveillants de la prison de Meaux-Chauconin. Le 10 février dernier, il agresse les fonctionnaires lors de la mise en place des promenades pour une histoire de carte de circulation.

L’homme refuse l’expertise psychiatrique demandée par le tribunal. Il explique son refus par le fait qu’il a déjà rencontré des psychiatres dans le cadre de l’information judiciaire ouverte pour l’assassinat du jeune Théo.

Pour son avocat et le parquet, cette expertise psychiatrique est indispensable pour pouvoir le juger dans cette nouvelle affaire de violence. Le procès a donc été renvoyé à la mi-avril.

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️