Soutenez-Nous Sur :

Hérault : Qu’es-ce que les “Creepypasta” à l’origine de l’assassinat d’un père par sa fille de 14 ans ?

Wikimedia Commons @RaptorProYT

Une adolescente, adepte de “Creepypasta”, a mortellement poignardé son père et grièvement blessé sa mère et sa sœur de huit ans à Fabrègues, dans l’Hérault.

La jeune fille se trouvait avec sa meilleure amie dans la maison familiale. Après le déjeuner, suite à un reproche futile de ses parents concernant le refus de faire la vaisselle, elle décide de les tuer. Elle avouera avoir prémédité le décès de sa famille depuis deux ans et être passé à l’acte ce dimanche après cet énième reproche.

Comme le relate Actu.fr, gantées, ciseaux et couteau en main, les deux collégiennes sont montées à l’étage pour tuer la dernière fille du couple âgée de 5 ans, allongée dans son lit, mais, elles n’en ont pas eu le courage. Elles se rendent alors dans la chambre voisine. Elle poignarde dans le dos sa soeur cadette de 8 ans.

Les cris de détresse de la jeune fille alertent les parents qui montent immédiatement à l’étage. L’adolescente poignarde alors mortellement son père. Elle blesse grièvement sa mère en lui infligeant une plaie ouverte jusqu’au poumon droit.

Interpellées trois heures après les faits

Les deux jeunes filles ont alors quitté les lieux et se sont rendues dans le Gard, au domicile des parents de la meilleure amie et complice. Elles y seront interpellées par les forces de l’ordre trois heures après les faits. Elles pensaient naïvement qu’elles ne seraient jamais soupçonnées.

En garde à vue, elles font des aveux glaçants et terrifiants. Elles expliquent être adeptes de creepypasta. Ces fictions vouées à épouvanter, ou simplement divertir le lecteur, et qui circulent en ligne. C’est une légende urbaine effrayante diffusée sur Internet, pouvant se décliner sous plusieurs formats, image, vidéo, fichier son, texte accompagné d’images etc…

D’autres crimes étaient prévus

Elles raconteront au juge du tribunal judiciaire de Montpellier qu’elle projetaient notamment d’assassiner des collégiennes qui se moquaient régulièrement de leur tenue vestimentaire, de leur coiffure et de leur orientation sexuelle déjà assumée, pour se venger.

Les deux adolescentes ont été incarcérées dans le quartier des mineurs de la maison d’arrêt de Seysses, près de Toulouse et au centre pénitentiaire des Beaumettes, à Marseille. Elles n’ont exprimé aucun remord, restant froides à l’annonce de leur incarcération.

Vous aimez nos articles ? Soutenez ACTUPenit.com sur

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️