Paris : La plainte contre le policier qui insultait une femme de “pute” classée sans suite

police
ACTUPénit.com

Un policier était visé par une enquête pour “injures non publiques” après avoir traité de “pute” une plaignante pour agression sexuelle. Le parquet de Paris a décidé de classer la plainte sans suite.

Les faits remontent à la nuit du 4 au 5 février 2022. Une femme de 34 ans vient déposer une plainte auprès des policiers du commissariat des Vème et VIème arrondissements de Paris.

Le lendemain, l’un des policiers l’avait rappelée à la mi-journée. Le fonctionnaire lui avait laissé un message vocal sur son répondeur pour lui demander de venir compléter sa plainte. Alors qu’il croit avoir raccroché, une conversation avec ses collègues est enregistrée.

Le policier plaisante avec ses collègues, “Je la rappellerai de toute façon parce que là, elle doit être en train de cuver !” Puis comme le relate La Voix-du-Nord, il lit ensuite un extrait de la plainte puis ajoute, “Elle n’a pas de sens la plainte en fait. Ah évidemment, elle refuse la confrontation. C’est vraiment une pute. (…) Putain, elle refuse la confront’ en plus la pute. Comme par hasard. En fait c’était juste pour lui casser les couilles, je suis sûr. (…) Putain, grosse pute », concluait-il, avant que le combiné soit bien raccroché. 

Plus “sa place” dans la police nationale

L’affaire avait fait grand bruit à l’époque. Gérald Darmanin avait estimé que ce policier n’avait “plus sa place” au sein de la police nationale. Le préfet de police Didier Lallement avait lui condamné “des propos inadmissibles” et annoncé avoir saisi la “police des polices” (IGPN) d’une enquête administrative et avait demandé la suspension du policier à titre conservatoire.

Pour le ministère public “La procédure a été classée sans suite faute de caractérisation de l’infraction, les propos ayant été tenus sans volonté de les porter à la connaissance de la plaignante.”

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️