Trente ans après, l’homme de 37 ans n’aurait toujours pas digéré une remarque de son ancienne institutrice et la tue

Un homme de 37 ans a avoué le meurtre d’une de ses anciennes institutrices. Il a été inculpé et placé en détention provisoire.

Les faits sont survenus en Belgique. Celui-ci reprochait visiblement, encore trente ans plus tard, l’attitude de son institutrice à son égard en deuxième année de primaire, l’équivalent du niveau CE1 en France, en 1991-1992.

La victime a reçu 101 coups de couteau

Comme le relate La Dépêche, le mis en cause a reconnu le meurtre seize mois après les faits qui ont conduit à des centaines de prélèvements ADN pour les comparer à une trace de sang laissée sur place par le meurtrier.

Comme l’explique le parquet d’Anvers, il a donné à la police “des explications détaillées” sur son geste qui a été d’une “grande violence”. La victime aurait reçu 101 coups de couteau.

Selon lui, l’institutrice aurait tenu à son égard des propos jugés humiliants. Si l’enquête doit corroborer ce qu’il affirme, le mobile crapuleux a d’ores et déjà été écarté. Un portefeuille contenant de l’argent avait été retrouvé intact, après le meurtre, sur la table de la salle à manger de la victime.

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️