TOULON : Un mirage 2000 intercepte un avion dérobé en Italie, qui survolait la base militaire

Avion Rafale
Photo Stéphane Boomers

Ce mercredi, l’Armée de l’air a été sollicitée vers 10H40 afin d’intercepter un avion de tourisme dérobé en Italie qui survolait en France des sites ultrasensibles.

Ce mercredi matin, un avion de chasse Mirage 2000 a décollé depuis la base militaire d’Orange afin de contraindre un avion de tourisme à se poser en urgence sur la piste de l’aérodrome d’Aix-Les Miles. Ce dernier n’avait ni plan de vol, ni contact radio et volait à basse altitude.

Un hélicoptère Fennec appartenant à la permanence opérationnelle a  également été déployé dans la phase d’atterrissage de l’aéronef. Obéissant aux injonctions des militaires français, le pilote n’a pas opposé de résistance comme l’explique le journal Europe 1.

L’homme n’a pas présenté de papiers d’identité. il déclare être né le 19 septembre 1988 en Slovaquie. Il ne portait pas de chaussures. L’individu est soupçonné d’avoir dérobé l’appareil en Italie avant d’entrer dans l’espace aérien Français.

Il a alors survolé plusieurs zones interdites de survol dont des sites très sensibles comme la base navale de Toulon, port d’attache des sous-marins nucléaires d’attaque français et l’aéroport de Nice-Côte d’Azur, ce qui a conduit les autorités à fermer l’espace aérien au-dessus de Nice pendant une trentaine de minutes.

Après l’atterrissage de l’avion de tourisme, les militaires de l’Armée de l’air ont remis le pilote à la police. L’homme a été interpellé au sol par la brigade de police aéronautique de Marseille de la police aux frontières. Il a été immédiatement placé en garde à vue.

L’individu qui ne parle que l’anglais aurait remis une lettre aux enquêteurs selon les informations d’Europe 1. En 2021, 170 “situations anormales” ont nécessité l’intervention d’avions de chasse ou d’hélicoptères de l’armée de l’air et de l’espace.

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️