Limoges : Plusieurs policiers dont un chien ont été blessés lors de plusieurs agressions. Le chien a été violemment frappé

Entre jeudi et samedi dernier, les forces de l’ordre de Limoges ont été copieusement attaquées. Au total, trois équipages, deux de la police nationale et un de la police municipale, ont été agressés lors de plusieurs interventions au cours desquels trois agents et un chien ont été blessés. A chaque fois, des plaintes ont été déposées.

Comme l’explique le journal France Bleu, dès ce lundi après-midi, un homme de 26 ans a été condamné pour l’une de ces affaires à un an de prison, dont six mois ferme, en comparution immédiate devant le tribunal de Limoges. Il était jugé pour violences, menaces, outrages et rébellion envers trois policiers municipaux, après avoir refusé de se soumettre à un contrôle jeudi dans le centre-ville, suite à une bagarre.

Le jeune homme a mordu l’un des agents lors de son interpellation, lui causant une blessure à un doigt, malgré le gant qu’il portait. L’homme était fortement alcoolisé au moment des faits et était porteur de 15 grammes de résine de cannabis. Il faisait par ailleurs l’objet de quatre fiches de recherche pour des condamnations à des peines de prison qu’il n’avait pas effectuées.

Puis samedi 30 avril, dans le quartier sensible de Beaubreuil, deux policiers de la BAC se présentent dans un hall d’immeuble qu’ils soupçonnent d’abriter un trafic de stupéfiants. L’un des individus sur place tente de s’enfuir et percute agent qui tombe et se blesse à l’épaule. Dans sa chute, l’agent parvient toutefois à retenir le jeune homme en s’agrippant à la sacoche. Un autre policier est blessé au doigt lors de l’interpellation. Ils bénéficient de deux et trois jours d’ITT.

La sacoche de l’individu contenait 226 grammes de résine de cannabis, 129 grammes d’herbe de cannabis, cinq cachets d’ecstasy, ainsi que de l’argent liquide. Les sachets de drogues étaient même étiquetés avec leurs prix. Il devra s’expliquer devant la justice le 11 juillet dans le cadre d’une procédure de “plaider-coupable” rapport France Bleu.

Enfin, dans la nuit de vendredi à samedi, c’est un chien de la brigade canine qui a été blessé. Les faits se sont produits dans le quartier de la gare de Limoges ou in individu âgé de 22 ans s’est mis a insulter les forces de l’ordre qui tantale le contrôler.

Ce dernier a ensuite violemment frappé l’animal, qui renforçait l’escorte, à coups de pieds, de poings et de genoux, lui occasionnant des blessures au niveau d’une paupière et d’une épaule. 

Placé en garde à vue, l’individu sera également jugé le 11 juillet lors d’une procédure de “plaider-coupable”

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️