Saint-Brieuc : Le détenu vit trois jours d’enfer dans une cellule de la prison

Illustration Pixabay

Un détenu de la maison d’arrêt de Saint-Brieuc a vécu un véritable calvaire pendant trois jours dans une cellule de la prison.

L’homme de 26 ans est incarcéré le 9 mars 2022. Il doit cohabiter avec deux autre détenus. L’un est âgé de 35 ans, le second de 23 ans. L’administration pénitentiaire prendra en compte son désir de changement de cellule 3 jours plus tard. Comme le relate Actu.fr, sa déposition sur ce qu’il a enduré est sans équivoque.

Il voulait me brûler vif en mettant le feu à mes vêtements

“Dans la cellule on devait jouer aux cartes, le 8 américain, et celui qui perdait recevait des coups de poings. J’ai voulu refuser en leur disant que je ne connaissais pas les règles, mais ils ne m’ont pas écouté, c’était tellement plus marrant pour eux. Ils m’ont frappé à coups de pieds, à coups de poings pendant 3 jours. Une nuit, l’un des deux a même tenté de m’étrangler, je n’avais pas le droit de me plaindre sinon ils m’ont dit qu’un matin les surveillants me retrouveraient pendu. Le second a plié un journal qu’il a enflammé, il voulait me brûler vif en mettant le feu à mes vêtements. Le troisième jour, ils m’ont plaqué au sol et ont tenté de me faire boire du détergeant, je me suis débattu, ils n’ont pas réussi ».

Le détenu a une fracture d’un orteil provoqué sciemment. Il a des contusions sur tout le corps et des hématomes multiples. Le médecin lui octroie 10 jours d’ITT. Ses deux tortionnaires tentent de s’expliquer à la barre du tribunal puis s’accusent mutuellement. Le procureur requiert une peine de 3 ans de prison ferme et un maintien en détention. Les deux hommes sont finalement condamnés à 18 mois de prison ferme avec maintien en détention.

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️