Soutenez-Nous Sur :

Évry-Courcouronnes : En patrouille autour de la gare, les policiers croisent un homme avec un boa d’un mètre 50 sur l’épaule

Des policiers en patrouille autour de la gare RER d’Ivry-Courcouronnes, dans l’Essonne, vont remarquer un individu avec un serpent sur l’épaule.

Les policiers de la Brigade Anti-Criminalité (BAC), très surpris, vont se rapprocher de l’individu. Comme l’explique une source policière au Parisien, “Il le posait aussi dans l’herbe à côté de lui, comme si c’était son chien”.

Les fonctionnaires vont lui demander s’il dispose de papiers prouvant sa propriété. Mais l’homme est incapable d’en fournir. Les policiers l’ont donc emmené au commissariat afin qu’il soit entendu par un officier de police judiciaire.

Lors de l’interrogatoire, il explique qu’il est en sa possession depuis cinq à six ans. Il l’aurait acheté en Guadeloupe mais n’a plus les papiers. Il a également indiqué qu’il le transportait dans un sac à dos et qu’il se rendait chez le vétérinaire. Il n’a cependant pas été en capacité d’avancer le nom ou l’adresse du cabinet.

Les autorités ont expliqué au média parisien, “Sauf arrêté particulier, ce type d’animal ne peut pas être sur la voie publique. Les conditions atmosphériques ne sont pas adaptées à son bien-être. Et cela reste dangereux pour un enfant, par exemple”.

La Direction départementale de la sécurité publique de l’Essonne a indiqué que le serpent lui avait donc été retiré. Un pompier spécialisé dans ce type d’opérations est venu le récupérer, avant de le confier à un zoo de Seine-et-Marne. Outre la confiscation du boa, le propriétaire de l’animal n’a pas fait l’objet de poursuites.

Vous aimez nos articles ? Soutenez ACTUPenit.com sur

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️