ACTU Pénitentiaire

N°1 de l'information dans vos prisons !

ÉRIS

 


Qui sont les ERIS ?

Il existe actuellement 9 équipes régionales d’intervention et de Sécurité (ERIS), une pour chaque direction interrégionale (Bordeaux, Dijon, Lille, Lyon, Marseille, Paris, Rennes, Strasbourg, Toulouse).

Chaque équipe compte entre 35 et 70 fonctionnaires dont plusieurs personnels gradés et 2 à 3 officiers. Ce sont en tout 409 personnels.

Quelles sont les missions des ERIS ?

Les ERIS ont plusieurs missions :

  • participer au rétablissement et au maintien de l’ordre en cas de mouvements collectifs ou individuels de personnes détenues,
  • participer à l’organisation de fouilles générales ou sectorielles en assurant la sécurité globale de l’opération,
  • dissuader et prévenir les mouvements lorsque les détentions sont fragilisées soit à la suite d’un mouvement collectif, soit par l’affaiblissement momentané du dispositif de sécurité,
  • réaliser, en renfort d’escorte ou en escorte principale, le transfert administratif des personnes détenues signalées violentes ou sensibles,
  • participer à des actions de formation des personnels exerçant en établissement pénitentiaire,
  • participer à des échanges d’expertise technique avec d’autres forces de sécurité publique.

Depuis leur création, les ERIS ont assuré environ 9 000 missions.

Quelle sont les missions des équipes cynotechniques au sein des ERIS ?

La première équipe cynotechnique a été créée en 2006 à Fresnes et la seconde à Toulouse en 2011. Deux autres équipes seront créées en 2015 à Lyon et en 2016 à Rennes.

Regroupant aujourd’hui une trentaine de personnels et une vingtaine de chiens, ces équipes sont spécialisées dans la recherche d’explosifs, d’armes et de munitions, et de stupéfiants en détention

Elles interviennent de façon régulière dans les maisons centrales et en fonction des sollicitations des directions interrégionales dans les autres établissements.

Trois cents missions ont été assurées en 2013 par les équipes de Paris et Toulouse.

Le centre national de formation des unités canines de la police nationale, basé à Cannes-Ecluses contribue à constituer les équipes et assure leur formation initiale. Les membres des équipes cynotechniques sontrecrutés parmi les personnels de surveillance de l’administration pénitentiaire.

Quelles sont les conditions d’intervention des ERIS ?

Les décisions d’engagement des personnels ERIS sont prises par les directions interrégionales pour les missions d’une durée n’excédant pas trois jours, ou par la section centrale des ERIS pour les missions dont la durée excède trois jours ou nécessitant la participation commune de plusieurs équipes régionales.

Les ERIS sont-ils armés ?

Les ERIS disposent d’une dotation en armement différente de celle des personnels d’établissement compte tenu des missions spécifiques qui leur sont confiées.

Comment sont recrutés et formés les membres des ERIS ?

Les personnels ERIS sont recrutés parmi les personnels de surveillance et d’encadrement de l’administration pénitentiaire par le biais d’une sélection professionnelle, composée notamment d’épreuves sportives et d’une présentation devant un jury.

La formation d’adaptation à l’emploi d’ERIS est assurée principalement sur le site de l’école nationale d’administration pénitentiaire (ENAP) avec l’appui notamment du centre national de formation des forces de gendarmerie de Saint-Astier.

Equipes régionales d’intervention et de sécurité

Recrutement d’ERIS par examen interne

Le ministère de la Justice recrute actuellement des agents pour rejoindre les équipes régionales d’intervention et de sécurité. Le recrutement se fait exclusivement en interne : seules les personnes faisant déjà partie du corps des personnels de surveillance peuvent postuler.

Conditions d’inscription

  • Faire partie du corps des personnels de surveillance
  • être titulaire à la date d’entrée en formation d’adaptation à la fonction
  • être titulaire du permis B
  • être reconnu apte physiquement à subir les épreuves physiques d’admissibilité et à l’exercice des fonctions au sein d’une équipe régionale d’intervention et de sécurité
  • avoir transmis par la voie hiérarchique une fiche de candidature accompagnée d’une lettre de
  • motivation et d’un curriculum vitae détaillant le parcours professionnelLa sélection professionnelle comprend cinq épreuves physiques de pré-admission et une épreuve orale d’admission.

Épreuves de pré-admission

Les épreuves de pré-admission sont notées sur 80 points. Seuls sont autorisés à participer à l’épreuved’admission, les candidats ayant obtenus à l’ensemble des épreuves de pré-admission une moyennedéterminée par le jury et qui ne peut être inférieure à 10/20, et les agents bénéficiant d’une dispense. La présentation et la participation effective aux cinq épreuves sont obligatoires : tout candidat qui est absent, se blesse ou ne participe pas à l’une des épreuves est éliminé de la sélection professionnelle

  • Course de 5 000 mètres sur piste (20 points)
  • Grimper de corde (20 points)
  • Course d’endurance sur 20 mètres en portant un sac de 30 kg (20 points)
  • Passage de buse (10 points)
  • Épreuve de descente en rappel (10 points)

Épreuve d’admission

Les candidats pré-admis et les agents qui ont bénéficié d’une dispense passent préalablement à l’épreuve orale d’admission, une évaluation psychologique qui comprend un entretien avec un psychologue et des tests psychologiques destinés à évaluer leur profil psychologique et leur capacité à travailler au sein d’une ERIS.
Les tests sont distincts suivant les corps et grade des candidats (surveillants et brigadiers, premiers surveillants et majors, corps de commandement.) Les tests psychologiques et l’entretien sont utilisés lors de l’épreuve orale. Ils constituent une aide à la décision du jury

L’épreuve orale d’admission consiste en un entretien avec le jury, permettant à ce dernier d’apprécier la personnalité du candidat, ses capacités et sa motivation à exercer des fonctions au sein d’une équipe régionale d’intervention et de sécurité ainsi que ses potentialités et connaissances techniques et professionnelles en matière de maintien et de rétablissement de l’ordre dans les établissements pénitentiaires. (durée : vingt minutes maximum).
L’épreuve orale d’admission est notée sur 20.

Sont déclarés admis à la sélection professionnelle les candidats ayant obtenu, pour l’épreuve d’admission, une note déterminée par le jury, qui ne pourra être inférieure à 10 sur 20.

Formation d’adaptation

Les agents admis à l’issue de la sélection professionnelle ERIS bénéficient d’une formation d’adaptation au terme de laquelle ils recevront une habilitation provisoire à exercer au sein d’une équipe régionale d’intervention et de sécurité et seront affectés dans l’une des équipes (pendant la durée de cette formation d’adaptation, le fonctionnaire reste affecté au sein de son établissement ou service et conserve son traitement).

La durée de formation est organisée sur cinq semaines minimum réparties en cinq modules.
Le découpage se présente de la manière suivante :

  • Module gestion du stress
  • Module tir et armement
  • Module techniques d’intervention
  • Module Gendarmerie
  • Module maintien de l’ordre et transfèrements

A l’issue de la formation, les stagiaires seront en capacité :

  • De faire face aux situations de crise et gérer le stress qu’elles peuvent induire
  • D’intervenir armés et/ou avec l’équipement approprié en établissements pénitentiaires en toutesécurité en respectant le cadre réglementaire et les procédures d’emploi en vu de sécurisation, de maintien et de rétablissement de l’ordre
  • D’assurer des escortes armées en toute sécurité

Consulter le détail des épreuves

Consulter l’arrêté ouvrant le recrutement